Appuyer le Projet du collectif Kotèso

vendredi 11 avril 2014
par  JL Gaget
popularité : 4%

La culture est un élément indispensable aux équilibres des sociétés et du vivre ensemble. Son accès, comme l’accès à l’eau et à l’autonomie alimentaire est indispensable à de meilleures conditions de vie. S’il en était besoin, les évènements récents au Mali démontrent qu’il faut encore et toujours se battre pour que l’expression de la pensée, individuelle et collective, ne soit pas censurée, voire interdite. L’expression artistique est un des moyens mis au service de cette bataille. En ce sens, vous pouvez appuyer le projet du collectif Kotèso qui réunit de nombreux acteurs de la vie artistique malienne en participant à la collecte de fonds qu’il vient de lancer par l’intermédiaire du site de crowd funding KissKissBankBank. http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/koteso

Bien solidairement

Jean-Luc Gaget essonnesahel@yahoo.fr

EN PRATIQUE

Pour envoyer de l’argent : il suffit de cliquer sur ce lien http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/koteso , puis sur le bouton "Soutenir ce projet" et de suivre les indications. C’est un paiement classique et sécurisé par carte bancaire. Le versement minimum est fixé à 10 €.

Le délai : avant le 3 juin, mais il faut aller le plus vite possible pour enclencher la mécanique et si possible faire boule de neige.

Le projet du collectif Kotèso

Qui sommes-nous ?

Le collectif Kotèso réunit des structures et des personnalités reconnues de la vie culturelle malienne, avec une place particulière faite aux jeunes. La convergence de ces personnalités et de ces structures s’est construite de façon pratique, dans l’action. Elle a été artistiquement et humainement efficace. D’autres peuvent s’y adjoindre.

Que voulons-nous ?

Dans le respect de l’autonomie de chacun, nous souhaitons favoriser ensemble la mise en place d’un réseau de lieux de diffusion, une information régulière sur la culture vivante du Mali, l’accès aux financements, le respect des artistes et de leurs droits, l’élaboration d’une stratégie de formation correspondant aux réalités maliennes.

La diffusion

A nous tous, nous pouvons proposer au public malien un vaste éventail de créations de qualité. Mais nous nous heurtons à une difficulté majeure. Année après année, les salles publiques consacrées à la culture et à la jeunesse ont été abandonnées ou affectées à d’autres usages. De courageuses tentatives de créer des salles de spectacle indépendantes ont été conduites à baisser les bras. Nous avons commencé à prendre contact, à Bamako, avec des lieux publics ou indépendants qui pourraient accueillir une programmation de qualité. Nous travaillons à réunir des financements permettant d’assurer le fonctionnement de tels équipements et de les ouvrir largement aux groupes ou artistes dont les œuvres correspondront à la qualité requise pour y être présentée.

Le lien avec la culture populaire

Les formats occidentaux du spectacle vivant – théâtre, danse contemporaine, hip hop, concerts – font désormais partie du paysage culturel malien où ils ont pris les couleurs de notre terre. Ils cohabitent avec une culture populaire toujours vivante, qui s’exprime à travers les sumu, dans les mariages et les événements sociaux, dans les balani qu’organisent les jeunes des grandes villes, à l’occasion des fêtes nocturnes qui réunissent les villages à la fin des récoltes… Nous pensons que de nombreuses passerelles peuvent être établies entre ces pratiques d’origines différentes et que ces croisements sont de nature à unir notre peuple, à lui donner un imaginaire commun propice au développement. C’est le terreau d’une reconstruction culturelle à la fois ancrée dans notre histoire et ouverte sur le monde contemporain.

Les membres du collectif Kotèso

C’est l’action et les affinités concrètes qui ont réuni les membres du Kotèso. Le collectif n’a donc pas l’ambition de représenter toute la communauté artistique du Mali, qui compte de très nombreux et d’immenses talents en dehors de lui. Il souhaite seulement être par ses idées et ses actions un des ferments du renouveau, un interlocuteur positif et solide de la puissance publique. Tous les acteurs concrets de la vie culturelle malienne peuvent y trouver leur place s’ils en acceptent les principes et le fonctionnement. Les adhésions sont soumises à acceptation de ses membres.

Les collectifs

La compagnie Nama (marionnettes)

La compagnie BlonBa (théâtre)

Copier-Coller (danse contemporaine)

Nyagamix (danse contemporaine)

Le groupe Somanè (musique de percussion)

La troupe Psy (kotèba thérapeutique)

La troupe So (culture dogon)

Mouvement pour la culture et l’excellence (action culturelle)

Promotion des arts au Mali (administration de spectacles)


Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

L’Afrique en Solo sur France Inter

jeudi 26 octobre

Soro Solo raconte les Afriques en musique. Société, cultures, traditions, modernités, légendes… On y trouve de tout, même un ami.

Sur le Web : L’Afrique en Solo

Nouvelle brève

mercredi 12 octobre 2011

Pour connaitre toutes l’actualité culturelle rendez vous sur http://www.africultures.com