AUGMENTATION DE LA PRODUCTION MARAICHERE PAR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES MARAICHERES ET MARAICHERS DE L’EST DE LA REGION DE KAYES.

vendredi 1er juillet 2016
par  JL Gaget
popularité : 100%

RAPPEL DES OBJECTIFS :

Objets généraux :

Augmenter la production maraîchère dans les périmètres maraîchers par la maîtrise des techniques les plus avancées telles que la production de compost, la diversification des variétés maraîchères, l’arrosage « goutte à goutte », la lutte contre l’évapotranspiration, etc. Objectifs de la formation : Les objectifs de formation définis par rapport au milieu professionnel des maraîchères et maraîchers devront leur permettre de : 1. Etablir un calendrier cultural et un plan d’assolement approprié ; 2. Confectionner un compost en tas à l’aide des matières organiques très diverses ; 3. Aménager un espace cultural (jardin), préparer le support sol d’une culture maraîchère ; 4. Créer et entretenir une pépinière : réaliser les différentes techniques de multiplication de culture ; 5. Repiquer et planter une culture maraîchère ; 6. Entretenir une culture en place : travail du sol, apport d’eau et d’éléments nutritifs ; 7. Contrôler la croissance, la mise à fleur et la fructification d’une culture ; 8. Protéger une culture contre les aléas climatiques : température, vent, pluie, insolation et rayonnement solaire, etc. ; 9. Lutter contre les ennemis et auxiliaires de cultures maraîchères.

DÉROULEMENT DE L’ACTION  :

L’action s’est déroulée dans la salle de formation et le Jardin Pilote du CFP de Nioro-du-Sahel. Le Jardin Pilote a été restructuré pour la cause : surcreusement du puits, confection d’un bassin d’arrosage, installation d’un système d’exhaure d’eau avec pompe submersible électrique, installation de 2 systèmes d’arrosage GàG, un avec une cuve de 5m3 comme réservoir d’eau et un avec un fût de 200 litres comme réservoir d’eau. Le Centre a été relié au réseau électrique de la ville ce qui a permis à la Salle de formation d’être bien éclairée et ventilée. L’action s’est déroulée en deux sessions de cinq jours de formation (sans interruption) séparées par un intervalle qui devait durée 8 semaines mais qui s’est malheureusement étalé à plusieurs mois. Par souci de rendre les groupes de participants compatibles avec les principes d’une formation pratique et participative, de favoriser des échanges et des enrichissements mutuels, le nombre de participants par groupe est maintenu à douze et les participants doivent venir de villages différents. Trois groupes de participants ont puis participés aux deux sessions de formation réalisées. Les premières sessions se sont déroulées du mois de novembre au mois décembre 2015 et les deuxièmes en mois de mai 2016. Avec les travaux des champs qui s’annoncent les sessions de formation du Centre sont en arrêt. Les stages payés en avance par nos partenaires : 4 stagiaires pour Essonne Sahel et 8 stagiaires de la commune rurale de DIEMA seront donc programmées pour la campagne maraîchère à venir à savoir en moi de novembre 2016.

CONTENUS ET MÉTHODOLOGIE PÉDAGOGIQUE :

Méthodologie pédagogique  :

La formation est essentiellement centrée sur les techniques mises en œuvre au jardin pilote. Les apports théoriques sont destinés à renforcer les observations et les apprentissages pratiques des techniques employées dans le Jardin Pilote. Des fiches techniques ont été réalisées avec les photos des participants ou du Jardinier professionnel exécutant des activités pratiques correspondantes aux thèmes du jour. Pour les activités pratiques, chaque participant a reçu des matériels de protections (protèges nez, gants etc.) et des matériels de travail propre à l’activité (mètres, houes, pioches, binettes, râteaux, cordeaux, piquets, marteaux etc.). Des intrants de démonstration (semences, fumures, pailles, catalyseurs, tissu moustiquaire, bambou, produits entrant à la fabrique des produits de traitement bio etc.) sont mises à la disposition des participants pour rendre plus réel ces activités pratiques.

Contenus des formations :

-  établissement d’un calendrier cultural et d’un plan d’assolement rotation approprié ;
-  confection d’un compost en tas à l’aide des matières organiques disponibles ;
-  aménagement d’un espace cultural et préparation d’un support sol d’une culture ;
-  installation d’une culture maraîchère sur support sol ;
-  entretien d’une culture maraîchère : apport du compost, taille de forme, coupe des gourmandes etc. ;
-  techniques de lutte contre l’évapotranspiration : brise-vent, culture de couverture, association de cultures, paillis, binage ;
-  installation, entretien, avantages et inconvénients d’un système GàG avec fût comme réservoir d’eau. Chaque journée de formation dure six heures de 08h00 à 14h00 avec une pause-café de 30mn. Une journée de formation commence par une heure de visite du jardin pilote par les participants. Les participants pendant ces visites observent l’état du jardin et posent des questions sur les techniques opérées, les cultures en places : sur les dates de leur semis et la durée de leur cycle de vie et parlent des expériences vécues sur la production d’une culture en place. L’expert formateur, le jardinier professionnel et aussi des participants ayant eu l’expérience de pratiquer la technique ou de cultiver une même variété, apportent des explications à ces questions. Puis on passe en salle ou on s’assoie sous l’ombre d’un arbre du Jardin Pilote pour les apports théoriques sur le thème du jour. Pour la pratique, des démonstrations sont réalisées sur les travaux du jour du Jardinier Professionnel correspondant au thème du jour et on le fait faire aux participants.

LES ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGES PRATIQUES :

Etablissement d’un calendrier cultural  :

Cette activité a été réalisée par chaque apprenant. Les apprenants sont regroupés en des groupes de deux personnes venant de communes différentes. Chaque groupe établie une liste de cultures maraîchères propre à leur zone. Ensuite, ils effectuent un classement de ces cultures suivant les aptitudes culturales, les conditions climatiques, les conditions de commercialisation. Enfin, ils ordonnent leur succession sur une même parcelle.

Confection d’un compost en Tas  :

JPEG - 29 ko
Confection de la fosse à compost
JPEG - 27.3 ko
Echange d’idées sur le montage du tas
JPEG - 32.5 ko
Introduction des matières organiques
JPEG - 47.5 ko
Le tas fini

Aménagement d’un espace cultural :

Quels que soient votre tempérament et votre style, votre jardin doit être beau, mais aussi et surtout, fonctionnel, facile d’entretien et productif. Les jardiniers les plus organisés dessineront leur projet avant de commencer à planter. Nul besoin d’être un artiste : un croquis rapide, avec quelques informations suffit.

JPEG - 32 ko
tracé des aménagements sur le terrain
JPEG - 33.8 ko
tracé des aménagements sur le terrain

| repiquage de la laitue |

Installation d’une culture maraîchère sur support sol :

préparation de l'espace à repiquer

Techniques de lutte contre l’évapotranspiration : le paillage.

JPEG - 29.4 ko
Parcelle de tomates avec paillage

Système Goutte à Goutte avec fût comme réservoir d’eau :

JPEG - 24.2 ko JPEG - 27.6 ko

DIFFICULTÉS RENCONTRÉES  :

La principale difficulté rencontrée, dans l’exécution du projet, réside du fait que les formations sont payantes. Le nombre réduit des sessions de formation exécutées dans la réalisation du projet est dû dans sa grande majorité au caractère payante de ces sessions. Le Jardin Pilote est confronté à une insuffisance d’eau d’arrosage. Malgré le surcreusement réalisé le puits a commencé à tarir depuis le mois de mars. Pour maintenir le Jardin Pilote en exploitation nous payons une citerne pour fournir d’eau d’arrosage en moyenne fois par semaine. Malgré ces difficultés l’exploitation du Jardin Pilote ne s’est arrêtée à aucun moment depuis février 2014 à nos jours. Les démonstrations pratiques lors des sessions des formations ont bien puis être réalisées. L’affectation du planning des formations par un certain nombre de paramètres souvent difficiles à maîtriser : les occupations familiales, les cas sociaux (décès, naissances, mariage etc.), les déplacements inattendus (migration, exode, voyages inopinés, visite d’un parent, etc.). Un certain nombre d’activité du projet n’ont puis être réalisé cela est dû à un certain nombre de problèmes qui sont à éviter pour une prochaine fois à savoir : les difficultés dans le décaissement de fonds, les problèmes de coordinations des activités, la mobilisation par les communes des partenaires étrangers etc.


Agenda

<<

2017

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois