Nioro-du-Sahel : La vague de chaleur écrase la vie

samedi 21 mai 2016

Depuis deux mois, la population de Nioro-du-Sahel, comme celles d’autres parties du pays, vit dans une véritable chaudière. Selon des spécialistes, la température dépasse souvent les 50 degrés. Les effets de la canicule se font sentir partout. Au-delà de midi, impossible de rester plus de deux minutes dans une chambre. Dans les familles, les marchés, les gens passent toute la journée à se désaltérer avec de l’eau fraîche ou glacée. Aujourd’hui, le produit le plus demandé est la glace. Un morceau de glace peut se vendre jusqu’à 100 Fcfa dans la ville de Nioro-du-Sahel. Dans les autres localités du cercle, il faut débourser 300 Fcfa pour se procurer le même morceau de glace. Les activités tournent au ralenti à partir de 11 heures, chacun limitant au maximum ses déplacements. Les autorités scolaires, sachant que les enfants et les personnes âgées sont les plus vulnérables aux effets de la canicule, ont été obligées de réaménager les horaires des classes. Désormais les cours de l’après-midi commencent à 16 heures au lieu de 15 heures. La température caniculaire accentue évidemment la pression sur l’eau. Les femmes auxquelles la corvée d’eau revient sont obligées de se lever très tôt le matin. D’autres se déplacent de village en village avec des charrettes à la recherche du plus que précieux liquide. Partout, l’on s’agglutine autour des points d’eau. Les disputes sont fréquentes. Elles peuvent même aller jusqu’à l’affrontement physique. [1]http://malijet.com/actualte_dans_le... AMAP-Nioro du Sahel paru dans l’Essor


[1] en savoir plus



Agenda

<<

2017

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois